icon-newsletter

Prends ta croix et suis-moi 

« Jésus appela la foule ainsi que ses disciples et leur dit : Si quelqu’un veut me suivre, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix et qu’il me suive. En effet, celui qui est préoccupé de sauver sa vie la perdra ; mais celui qui perdra sa vie à cause de moi et de l’Evangile, la sauvera. » Marc 8:34-35 

Que veulent dire ces mots ? Pour qui ont-ils été écrits ?

Premièrement ces paroles ont été écrites pour la foule qui écoutait Jésus, et surtout pour ceux qui avaient décidé de le suivre ou qui envisageaient de le faire.

Jésus montre la réalité du coût élevé de le suivre. Au lieu d’abaisser la norme de Dieu pour que tous le suivent, Christ a défini ce qu’est vraiment un disciple, identifiant les vrais disciples parmi ceux qui voulaient le suivre uniquement pour leur convenance personnelle.

« Si quelqu’un veut me suivre, qu’il renonce à lui-même »

L’une des exigences pour être disciple de Christ est le renoncement à soi-même, c’est-à-dire être prête à abandonner ses souhaits et ses désirs si Dieu l’exige, et à supprimer le règne de soi pour donner à Christ la seigneurie qui lui appartient. Cela demande un cœur humble, un cœur qui ne vit plus pour lui-même.

Combien de jeunes veulent suivre le succès que le monde leur offre et décident de suivre le Christ et aussi le monde. Le problème est que le Christ n’admet pas de concurrents, ni ne partage son trône. Soit il est le seul à qui nous voulons plaire et donner la seigneurie, soit nous ne sommes pas son disciple. L’évangile ne peut être abaissé à notre convenance. Nous devons être prêtes à dire non à ce jeune homme, à ce travail ou à cette carrière si cela nous détourne de Christ. Nous devons supprimer tout ce qui dans notre vie ne rend pas gloire à Dieu.

« Qu’il se charge de sa croix et qu’il me suive »

De nos jours, la croix est devenue un ornement, quelque chose qui nous rappelle l’amour sacrificiel de notre Sauveur. Cependant, au temps de Jésus, la croix signifiait une malédiction, le paiement des criminels les plus ignobles. Un voyage sans retour. Imaginez le ressenti quand Jésus leur a dit de prendre leur croix et de le suivre !

Aujourd’hui, prendre sa croix ne signifie pas faire face à la maladie ou aux problèmes du quotidien (tout le monde le fait). Prendre sa croix fait référence à la décision que nous avons prise de suivre les traces du Christ et d’être prête à supporter le coût que cela implique en vivant une vie d’obéissance et de fidélité à Dieu malgré les tentations, les tribulations et les souffrances.

Quand Dieu est la chose la plus précieuse pour nous, nous voyons tout le reste comme insignifiant et comme une perte. Ce monde perd son charme et sa beauté parce que maintenant la seule chose que nous poursuivons est l’expansion de son royaume, et que son nom soit exalté avec notre vie, peu importe ce qu’il nous en coûte. Il ne s’agit plus de nous, mais de Lui.

Pour nous qui vivons dans une époque où nous pouvons partager la Parole de Dieu sans être persécutés, nous pouvons arriver à vivre le christianisme de manière superficielle ; mais pour les hommes qui ont entendu ces paroles, suivre le Christ pouvait leur coûter la vie ! 

Maintenant, je me demande, combien aimons-nous notre vie ? C’est là que nous arrivons à notre dernière partie.

« En effet, celui qui est préoccupé de sauver sa vie la perdra ; mais celui qui perdra sa vie à cause de moi et de l’Evangile, la sauvera »

Peu importe à quel point nous paraissons jeunes, tôt ou tard nous devons tous affronter la mort. Peu importe à quel point nous prenons soin de nous, cette vie ne peut pas être conservée ; il serait donc vraiment stupide de notre part de vouloir nous accrocher à quelque chose qui nous sera enlevé. Elle est sage celle qui a appris à tout remettre à Dieu.

C’est une honte de voir à quel point nous vivons distraites, nous avons été trompées par les mensonges de ce monde qui nous disent que nous devrions chercher le bonheur et que nous le méritons. Mais, qu’est-ce qu’être heureux. Être riche ? Se marier ? Avoir tout ce qu’on veut ? Rien de tout cela ne peut nous satisfaire…

Si pour servir ou suivre Dieu, nous devons passer par la honte, la douleur ou quitter votre confort, encore plus, si nous devons perdre la vie pour que le Christ soit connu, faisons-le ! Si nous donnons notre vie pour la cause de Dieu, nous la gagnerons.

Je me demande où sont ces jeunes femmes dont le cœur brûle pour Dieu, qui ont soif de Dieu plus que de vie. Je désire avoir un tel cœur et voir une jeune génération prête à tout perdre ici, sachant que ce qui est perdu n’est pas comparable à la vie qui nous attend.

Je demande à Dieu de susciter des jeunes avec la foi des amis de Daniel qui étaient prêts à entrer dans la fournaise ardente plutôt que d’être infidèles à Dieu. Peut-être que nous n’aurons pas à faire un tel sacrifice, mais nous pouvons choisir au quotidien de dire non au péché, de mourir à nous-même et de décider de suivre Dieu quel qu’en soit le prix. C’est ce que signifie prendre sa croix : prendre des décisions pour le bénéfice de Dieu et de sa cause, quel qu’en soit le prix.

Je prie Dieu de nous utiliser où Il veut, comme Il veut, peu importe ce que nous devons donner ou laisser, car il en vaut la peine. Ne gaspillons pas notre jeunesse et notre vie.

 

© Aviva Nuestros Corazones. Écrit par Angélica Rivera. Traduit et utilisé avec autorisation.  Aviva Nuestros Corazones fait partie de l’organisation internationale Revive Our Hearts.

Tous les extraits de la Bible sont tirés de la version Louis Segond 1910

 

Nous faisons partie de l'organisation internationale Revive Our Hearts aux Etats-Unis.

© 2022 Réveille Nos Coeurs.