icon-newsletter

Douceur, inquiétude et reconnaissance

Alors que nous sommes en pleine diffusion de notre série sur la beauté de la douceur, j’étais curieuse de voir de quelle façon l’apôtre Paul liste ces différents concepts dans sa lettre aux Philippiens.

« Que votre douceur soit connue de tous les hommes. Le Seigneur est proche.

Ne vous inquiétez de rien, mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, dans une attitude de reconnaissance. Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce que l’on peut comprendre, gardera votre cœur et vos pensées en Jésus-Christ. » Philippiens 4.4-6

Nous avons souvent entendu ces versets, avec la promesse de cette paix incompréhensible, et nous aspirons toutes à recevoir cette paix dans notre quotidien n’est-ce pas ?

On peut parfois manquer cette pièce du puzzle au milieu de ces versets : « avec une attitude de reconnaissance », et c’est une partie si importante dans notre poursuite de moins d’inquiétude et plus de paix.

Cette importance posée sur la reconnaissance n’est pas simplement une « bonne idée » à essayer. Non. C’est un ingrédient-clé. Nous savons même que la reconnaissance joue un rôle pour abaisser le niveau d’anxiété dans notre cerveau ! Anxiété et reconnaissance ne peuvent pas co-exister…

Des études scientifiques ont en effet prouvé qu’être reconnaissant produit de la dopamine et de la sérotonine dans notre cerveau. Ces neurotransmetteurs jouent un rôle dans notre anxiété et en étant reconnaissante quotidiennement nous pouvons créer ces voies neuronales dans le cerveau – permettant de plus en plus à cette attitude de reconnaissance de remplacer nos inquiétudes. Fait scientifique intéressant…

Alors, pour nous encourager dans cette attitude de douceur et de reconnaissance, et en récolter tous ces bénéfices (merci Seigneur de nous avoir créées ainsi !), nous vous proposons pour ce mois de Novembre un défi de 30 jours pour cultiver la reconnaissance. Pour certains pays c’est le mois de Thanksgiving, donc cela tombe bien 🙂

Pour participer à ce défi, il suffit de cliquer sur ce lien : Cultiver la reconnaissance.