icon-newsletter

Comment Jésus fêterait-il Noël ?

C’est presque tous les ans la même chose : quelque part entre les bonnes affaires du Black Friday et l’aube de la Nouvelle Année, j’ai tendance à perdre Jésus de vue. Bien sûr, je me rappelle qu’il est la véritable raison de cette période de fêtes, mais le rythme frénétique que j’adopte le plus souvent pour préparer et fêter Noël ne m’aide pas vraiment à me concentrer sur lui. Entre le Père Noël et les clochettes de son traîneau, les invitations que je lance ou auxquelles je dois répondre, et les cadeaux que je dois acheter ou que j’espère, j’ai du mal à garder mon attention centrée sur le divin enfant que nous sommes censés fêter. Et je ne pense pas être la seule…

Je me bats pour préserver la place du divin dans ce temps de fêtes, et en même temps, je me demande comment Jésus fêterait sa naissance.

C’est vrai, Jésus n’a jamais eu l’occasion de participer à la fête de Noël telle que nous la connaissons. C’est l’Église qui a créé la fête de Noël, bien après que Jésus soit monté au ciel. Malgré tout, l’exemple de Christ est toujours une piste que nous devrions suivre.

Si Jésus vivait encore sur notre Terre, que ferait-il pour Noël ? Nous en sommes réduits aux suppositions, mais voici ce que je pense.

Jésus fêterait Noël

À plusieurs reprises dans les Évangiles, nous voyons Jésus participer aux fêtes qui faisaient partie de la culture de son peuple. Il a partagé des repas de fête avec sa famille et ses amis (Matthieu 26 :18-19). Jean 7 nous le montre en train de participer au culte avec ses frères dans le cadre de la Fête du Temple.

Jésus n’était pas du style autruche, il ne se cachait pas la tête dans le sable. Il ne se tenait pas à l’écart des événements culturels. Bien sûr, il y a dans nos traditions festives de Noël beaucoup d’éléments qui ne sont pas centrés sur lui. Mais je ne pense pas que Jésus nous demande d’abandonner par principe toute la célébration. (Ce serait jeter le divin enfant avec l’eau du bain !) Je crois qu’il se joindrait à nous pour nos spectacles de Noël à l’église et pour nos repas de Noël en famille. Si nous l’invitions dans nos maisons toutes décorées, il accepterait.

Jésus ne se soucierait pas des cadeaux.

Pour Jésus, l’aspect matériel était secondaire.

En Matthieu 6 :19, il dit : « Ne vous amassez pas des trésors sur la terre, où les mites et la rouille détruisent et où les voleurs percent les murs pour dérober. »

En Luc 12 :15, il dit : « Gardez-vous avec soin de toute soif de posséder, car la vie d’un homme ne dépend pas de ses biens, même s’il est dans l’abondance. »

Jésus n’a jamais dit que posséder soit mauvais en soi. Je ne vois aucun passage dans les Écritures où il nous dissuaderait de nous faire des cadeaux les uns aux autres. Mais il nous a avertis que ce que nous possédons n’est pas aussi important que nous le croyons. Ce message opposé au matérialisme ambiant mérite certainement de retenir notre attention en cette période de Noël.

Jésus servirait les autres

À plusieurs reprises, Jésus nous a demandé de consacrer notre vie au service des autres. Je ne crois pas que lors de son anniversaire, il s’estimerait dispensé de servir. Jésus nous a en particulier demandé de faire un effort spécial pour pourvoir aux besoins des pauvres (Luc 11 :41), de ceux qui ont faim et soif (Matthieu 25 :35), de ceux qui ont besoin de vêtements (Matthieu 25 :36), des malades (Matthieu 25 :36) et des prisonniers (Matthieu 25 :36).

C’est formidable de passer Noël avec les personnes que nous aimons, mais je ne pense pas qu’à Noël, Jésus consacrerait tout son temps aux gens qui lui sont proches. Je crois qu’il passerait une bonne part de son anniversaire au service des autres.

Réfléchissez à un moyen par lequel, pour ce Noël, vous pourriez atteindre les pauvres, ceux qui ont faim ou soif, les nécessiteux, les malades ou ceux qui sont en prison.

Jésus en profiterait pour annoncer l’Évangile

Dans Jean 7 :14 et Jean 7 :37, nous voyons Jésus saisir l’occasion d’une fête pour enseigner la vérité. Ces passages me rappellent que beaucoup de gens ignorent le véritable sens de Noël. Tout le monde ne comprend pas que Jésus n’est pas resté couché dans la crèche, mais qu’il est mort pour payer le prix de notre péché. Tout le monde ne jouit pas de cette paix qui surpasse toute compréhension. Tout le monde ne possède pas l’espérance que cette vie n’est pas la seule réalité qui existe.

Jésus a mis à profit les fêtes. Il a profité de ce que beaucoup de gens étaient rassemblés pour leur révéler la vérité concernant Dieu. Nous pouvons faire la même chose. Parmi vos invités de Noël, qui ne connaît pas Dieu ? Autour de la table du réveillon, qui ne possède pas l’espérance que Jésus est le seul à pouvoir donner ? Suivez l’exemple de Jésus et saisissez cette occasion unique qu’offre Noël de parler de lui aux autres.

Il est clair que Noël, ce n’est pas seulement les guirlandes, les cadeaux et les serpentins. Le centre de cette célébration, ce n’est pas le Père Noël, c’est Jésus. C’est lui qui nous montre comment le miracle de sa venue peut être célébré au mieux. Ne vous morfondez à vous demander ce qui est juste ou non dans nos fêtes de Noël. Regardez l’exemple de Jésus, et que votre cœur se prosterne devant le miracle de la crèche.

Vous qui étiez morts en raison de vos fautes et de l’incirconcision de vos corps, il vous a rendus à la vie avec lui. Il nous a pardonné toutes nos fautes, il a effacé l’acte rédigé contre nous qui nous condamnait par ses prescriptions, et il l’a annulé en le clouant à la croix. Il a ainsi dépouillé les dominations et les autorités et les a données publiquement en spectacle en triomphant d’elles par la croix. Que personne donc ne vous juge au sujet du manger et du boire, ou à propos d’une fête, d’un nouveau mois ou du sabbat : tout cela n’était que l’ombre des choses à venir, mais la réalité était en Christ.

Colossiens 2 :13-14

NB : Les citations bibliques seront tirées de la version Segond 21

Article écrit par Erin Davis.

Nous faisons partie de l'organisation internationale Revive Our Hearts aux Etats-Unis.

© 2022 Réveille Nos Coeurs.