icon-newsletter

Apprenons à nous connaître… l’histoire de Martine

Je m’appelle Martine Lusby. Je suis française et habite avec mon mari en Californie du Sud depuis 44 ans.  Nos enfants ont grandi, et nous avons trois petits-fils, pratiquement adultes aussi. Il y a à peu près un an, ma fille qui habite au nord de la Californie m’a appelée pour me dire que Janet, une amie de son église avait besoin de quelqu’un qui parlait bien français. C’est ainsi que j’ai commencé à aider avec les transcriptions de podcasts de Réveille Nos Cœurs. Je reçois beaucoup plus que je ne donne en accomplissant cette tâche. Le Seigneur sait bien que je peux avoir la tête dure par moment, mais comme je dois écouter ces podcasts plusieurs fois, je finis quand même par comprendre ce qu’il voulait me dire. C’est parfait pour moi.

Je me dis Savoyarde, mais à partir de l’âge de 5 ans, j’ai été élevée en région parisienne.

Mes parents n’allaient pas à l’église, mais quand j’ai eu 7 ans, comme tous les enfants que je connaissais, ma mère m’a inscrite au catéchisme. À douze ans, je faisais ma Communion Solennelle. Pour moi c’était une cérémonie incroyablement importante, une promesse que je faisais à Dieu de le suivre et de lui obéir.

J’ai quitté le foyer familial pour aller à l’université à Paris et comme je travaillais tous les dimanches, je n’ai jamais tenté de trouver une église.

Je suis ensuite allée en Angleterre pour améliorer mon anglais et ai fini par y terminer mes études pour devenir professeur d’anglais et de français. J’y ai rencontré mon mari Peter et moins d’un an après notre mariage il a demandé son transfert aux États-Unis.

Arrivés en Californie, pendant 7 ans nous avons eu des voisins chrétiens qui tentaient de nous parler de la Bible, de Jésus, et de nous inviter à l’église.  Mais voilà, j’avais beaucoup de mal à leur faire confiance parce que je croyais que je devais rester Catholique et comme mon mari était Anglican, c’était compliqué.

Un jour alors que nous avions à faire face à des difficultés, j’étais prête à prendre mes deux petites filles et à retourner en Angleterre avec ou sans mon mari. Mais j’ai eu l’idée d’aller parler à mes voisins, un pasteur et sa femme. Et voilà, vous devinez n’est-ce pas ?

Pasteur Shaun Kearney, sa femme Anne, et leur fils David m’ont pris la main et se sont mis à prier. Tout d’un coup j’ai eu comme une vision de Jésus sur la croix et me suis mise à pleurer comme une madeleine. Eux, se réjouissaient, et moi, je ne comprenais pas pourquoi.  

Je suis rentrée à la maison et ai raconté ce qui s’était passé à mon mari, qui m’a dit : « C’est ok, je t’aimerais toujours même si tu es born again ». Je n’avais aucune idée de ce que ça voulait dire.

C’était le 16 novembre 1985, et une nouvelle vie a littéralement commencé pour moi, pour nous. Moins d’un an plus tard, mon mari donnait aussi son cœur à Jésus et nous avons pu élever nos deux filles dans l’Église et dans la foi. En fait, une église sans dénomination avait résolu notre dilemme. 

Ce n’est qu’une dizaine d’années plus tard que le Seigneur nous a donné un ministère, lorsque nous avons participé à “Marriage Ministries International”, puis encore une dizaine d’années plus tard, on me demandait de diriger les réunions des femmes de notre église.

Suite au décès de notre pasteur, nous fréquentons maintenant une nouvelle église où je n’ai aucun rôle précis. Le seigneur avait tout prévu n’est-ce pas, puisqu’il m’a ainsi donné du temps libre pour Réveille Nos Cœurs. 

Nous faisons partie de l'organisation internationale Revive Our Hearts aux Etats-Unis.

© 2022 Réveille Nos Coeurs.